Tous les articles par Elise Levy

PLAYLIST — Kirghizistan, Angleterre, Liban… Commencez 2017 en musique !

Le réveillon du 31 approche. Ne dansez plus sur les mêmes sons attendus. Pour vous, nos correspondants ont choisi une chanson populaire dans leur pays. Debout lecteurs : ça va bouger !

Argentine

Dans le flot de reggaeton qui inonde les ondes de radios argentines, les soirées, les boites, et à peu près tous les endroits où on entend de la musique, Atrás hay truenos se démarque, et ça fait du bien! Ce rock poétique et onirique donne envie de voyager et de s’évader. A écouter quand on a envie de se plonger dans un univers psychédélique et hors du temps.

Agathe Hervey, à Buenos Aires

Liban

On peut dire que cette chanson a fait le tour du Maghreb et du Moyen Orient, puisqu’elle a fait le buzz dès sa sortie en 2015 en atteignant 201 millions de vues sur YouTube en moins de six mois. Son titre لمعلم (lma3llem) signifie « le maître » « celui qui sait ». Le chanteur, Saad Lamjarred, est marocain. Il s’est fait connaître en 2007 lorsqu’il a atteint la finale de l’émission de compétition musicale libanaise « Superstar ». Depuis, ses chansons sont plébiscités dans toute la région. Néanmoins Saad Lamjarred a eu des démêlés avec la justice américaine de 2010 à 2016 car il était accusé de viol. L’affaire est classée en 2016, mais s’ensuit dans la foulée une accusation similaire, cette fois-ci en France. L’enquête est toujours en cours.

Camille Gerber, à Beyrouth

Irlande

La chanson que les Irlandais ont plébiscitée pour Noël cette année n’est pas une véritable chanson de Noël dans le sens où on ne parle pas de Santa, de neige et compagnie. Il s’agit d’un vieux morceau, remis au goût du jour grâce à la pub édition spéciale de Noël d’un opérateur télécoms  irlandais. Le choix d’une chanson irlandaise traditionnelle par les publicitaires et sa réception par le public rentre bien dans la politique linguistique de l’Irlande, dont le gaélique est la deuxième langue officielle. Le pays a dépensé plusieurs millions d’euros ces dernières années pour la promotion de cette langue traditionnelle.

Olga Lévesque, à Dublin 

États-Unis

Hello Luna c’est un groupe tout neuf de Columbus qui a à peine un an. Ils ont sorti deux chansons qui leur ont apporté immédiatement une petite réputation dans le milieu alternatif de Columbus. La chanteuse vient du folk et le bassiste du métal. Le tout est une power pop ciselée et couillu. Si je devais désigner un groupe émergent de Columbus à écouter ce serait celui-ci.

Adrien Lac, à Columbus

 

Angleterre

Heroes est une chanson de David Bowie, sortie en 1977. Fruit de la période où Bowie vivait à Berlin Ouest, cette chanson ne connait pas un grand succès à l’époque. Aujourd’hui, elle est devenue l’un des titres les plus connus de l’artiste au Royaume Uni et dans le monde. Cette année a été marquée par la disparition de cet artiste majeur de la scène glam rock qui naît dans les années 1970. Comme bien souvent avec les légendes, la disparition de Bowie en janvier dernier a valu à sa discographie un regain de popularité et a dressé l’artiste au rang d’icône du mouvement LGBT et de la pop culture en général.

Clara Hernanz, à Londres

 

Kirghizistan 

Cette chanson n’est pas kirghize mais elle enflamme la capitale du Kirghizistan. Elle nous vient d’Azis, la star de la pop bulgare. Cette chanson est adorée par la jeunesse kirghize qui peut danser dessus de jour comme de nuit. Malgré ce succès, Azis, qui est homosexuel et d’origine rom, n’est pas toujours accepté. Lors d’un cours à l’université américaine de Bishkek, un professeur nous montre le clip du morceau. Les élèves kirghizes connaissaient évidemment la chanson, mais ont affirmé n’avoir jamais vu la vidéo. Les étudiants se sont alors cachés les yeux, refusant d’en voir plus.

Clara Merienne, à Bishkek

Espagne

Ce titre nous vient directement du chanteur colombien José Álvaro Osorio Balvin alias J Balvin. En Espagne, ce titre occupe depuis plusieurs semaines la tête des classements selon l’organisation espagnole Promusicae. La chanson a été vendue plus de 40 000 fois, faisant décrocher à son chanteur un disque d’or et son vidéoclip visionné plus de 250 millions de fois sur Youtube. Néanmoins, pas besoin d’aller voir les classements pour savoir que ce titre bat son plein. Si vous sortez en boite en Espagne ou avec des Espagnols vous n’échapperez pas à son rythme entraînant. C’est certain.

Hortense Bertand, à Grenade

 

Afrique du Sud

Babes Wodumo a battu un record sud-africain avec cette vidéo qui a atteint, lors de sa première publication sur Youtube, plus de 2 millions de vues en seulement trois mois. A Johannesburg cette chanson est partout, tout le temps, un tube qui dure : dans les boîtes, dans les restaurants, dans les garages, dans les bars ou par les fenêtres ouvertes des voitures qui circulent !

Coline Pélissier, à Johannesburg

Photos : Un Noël et des latitudes

NOËL — Ce week-end, la France fête Noël. Quelle importance ont les 24 et 25 décembre au-delà de nos frontières ? On vous propose un tour du monde depuis votre canapé.

Burkina Faso

15725302_10210954715761990_1943613848_o

Un pêcheur à Koubri peu avant Noël – crédits photo : CrossWorlds / Claire Veyriras

 

Noël au Burkina se déroule après l’hivernage (qui est, à l’inverse de l’hivernage occidental, une période pluvieuse et chaude favorable à l’agriculture), et pendant l’harmattan. Un vent chaud et sec chargé de poussière fouette alors le visage et gerce les lèvres comme en plein hiver, alors qu’il fait encore une trentaine de degrés ! Ici, un pêcheur sur un barrage à Koubri s’abrite d’un voile de poussière sous un bonnet rouge de Père Noël.

Claire Veyriras

Afrique du Sud

15682427_1033758290103420_1970564144_o-1

Préparation de pâtisseries et décorations de Noël à Pilgrim’s Rest, Afrique du Sud – crédits photo : CrossWorlds / Coline Pélissier

 

Dans le petit village de Pilgrim’s Rest au cœur des montagnes du Mpumalanga en Afrique du Sud, Noël se prépare avec sablés et bonnets de Père Noël malgré la chaleur. Ancien village de mineurs très bien conservé, Pilgrim’s Rest est aujourd’hui un site touristique prisé.

Coline Pélissier

Australie

15725307_10211443173985903_413276094_o

Vue le 24 décembre 2016 de la Great Ocean Road, dans le Victoria, Australie – crédits photo : CrossWorlds / Valentine Watrin

En Australie, Noël se fête à l’ombre des parasols. Dans un pays où plus de 60% de la population est chrétienne, Noël est un événement important, qui se célèbre dans la chaleur écrasante de l’été. En short, chemise légère, robe ou même maillot de bain, les Australiens se réunissent autour du traditionnel sapin, parfois même du fameux barbecue de bord de plage. L’occasion pour les surfeurs de prendre quelques vagues en attendant l’Anniversaire.

Valentine Watrin

Irlande

15725927_10210011568839444_1859511149_o-1

Souvenirs des « 12 pubs of Christmas » – crédits : CrossWorlds / Olga Lévesque

 

Notre correspondante a testé pour vous… les nouvelles traditions irlandaises !
En Irlande l’esprit de Noël c’est le  « Late Late Toy Show », des pulls de Noël tricotés main et des films hivernaux tous les soirs. Mais depuis une dizaine d’années une nouvelle tradition s’est développée : celle des 12 pubs of Christmas. Le but du jeu est simple, à quelques jours du réveillon il faut se rendre en une soirée dans 12 pubs différents et y boire 12 pintes de bière. A ceci s’ajoute le port obligatoire d’un pull de Noël, ainsi qu’un grand nombre de règles plus loufoques les unes que les autres. Pour en citer quelques-unes : on ne peut boire sa pinte que de la main de laquelle on n’écrit pas, on ne peut rester que 30 minutes dans chaque bar, ou encore le dernier à finir son verre doit apporter un objet de la rue dans le prochain pub.
Une tradition qui ne se vante donc pas de préserver le foie des Irlandais.

Olga Lévesque 

Vietnam

img_20161224_120829792_hdr

Rue commerçante dans la vieille ville d’Hanoï – crédits photo : CrossWorlds / Inès Bouacida

 

Au Vietnam et surtout à Hanoï, Noël est une fête très célébrée, même si seule une minorité de la population est chrétienne. La vieille ville était à l’origine constituée de trente-six rues, chacune étant associée à un commerce en particulier, des paniers en osier au café en passant par les boutons et les chaussures. Aujourd’hui, ce quartier comprend une cinquantaine de rues, et les costumes de Père Noël ont droit à la leur.

Inès Bouacida 

Liban

15681953_10207704458223334_98623241_o

La grande mosquée Al-Omari, dans le centre-ville de Beyrouth, décorée de guirlandes de Noël pour les fêtes. – crédits photo : CrossWorlds / Camille Gerber

Noël est une fête très célébrée au Liban, c’est l’occasion pour les communes d’investir dans de nombreuses décorations festives, et tous les ans le plus beau sapin de Noël est élu. Cette année, c’est celui de Tripoli qui est à l’honneur.

Camille Gerber

Sri Lanka

img-20161225-wa0018

Temple de la Dent, ou Sri Dalada Maligawa à Kandy, Sri Lanka – crédits photo : CrossWorlds / Roxane Lavollé

 

Au Sri Lanka, 70% de la population est bouddhiste. Noël, quoique parfois célébré, n’a donc pas la même importance qu’en Occident.

Ici à Kandy, des milliers de bouddhistes viennent se recueillir et apporter des offrandes, comme tous les autres jours de l’année, dans ce temple du XVème siècle qui contiendrait la dent de Bouddha. Cette dent est utilisée en période de sécheresse pour faire revenir les pluies.

Roxane Lavollé

Angleterre

15697030_873359516138227_1340249706_o

La loge du père Noël du centre commercial de Durham – crédits photo : CrossWorlds / Camille Delpech

En Angleterre, Noël commence dès que les magasins se défont de leurs décorations d’Halloween. L’aspect commercial de la fête est plus frappant encore qu’en France, car plus assumé.

Dès le 1er novembre, le centre ville de Durham a vu les magasins mettre en avant crackers et Christmas cards. A Durham, où des milliers d’étudiants passent le mois de décembre loin de leur famille, la nostalgie de l’enfance prend le pas sur le consumérisme : les vieux pulls de Noël sont portés en cours tout au long du mois, et il semble que seuls les internationaux achètent, pour le folklore, un pull tout neuf. La loge du Père Noël, située au cœur du centre commercial de Durham, attire autant les enfants que les étudiants de la ville.

Camille Delpech

Égypte

15776211_10212349855088434_1217210291_o

Le Caire au mois de décembre – crédits photo : Crossworlds / Laura Meynier

Photographiée depuis le parc Al Azhar mi-décembre, la gigantesque capitale égyptienne ne laisse voir aucun changement véritable à l’approche de Noël. Les Coptes, chrétiens d’Égypte, représentent pourtant 10% de la population du pays. Orthodoxes, ils suivent le calendrier julien et non grégorien. Ils célèbrent donc Noël 13 jours plus tard que les catholiques, dans la nuit du 6 au 7 janvier. Le 7 Janvier est un jour férié en Égypte.

Laura Meynier

Québec

15725360_10208176689720198_916953152_o

Décorations de Noël au centre commercial Carrefour Laval, au Québec – crédits photo : CrossWorlds / Hortense Bertrand

À l’approche des festivités de Noël les Lavallois et Montréalais pressent le pas dans un des plus grands centres commerciaux du Québec. Comptant presque 240 magasins et s’étalant sur une superficie de 115 500 mètres carrés (à titre de comparaison, les Galeries Lafayette en font 70 000) : autant dire que Le Carrefour Laval est l’endroit incontournable pour trouver ses cadeaux.

Hortense Bertrand

États-Unis – Nouvelle-Orléans

15658943_10202706689585480_259436293_o

Nouvelle-Orléans, Jackson square décoré pour Noël – crédits photo : CrossWorlds / Ella Pinard-Bertelletto

Pour la Nouvelle-Orléans du milieu du 19ème siècle, Noël est une fête autant culinaire que religieuse. Les Acadiens francophones s’installèrent dans la ville dès 1755 ; puis c’est au tour des Créoles français de la peupler à partir des années 1790, fuyant la Révolution à Saint-Domingue. Après la messe de minuit, les familles catholiques se réunissaient jusqu’au matin autour d‘un dîner composé de douze plats créoles et français.

Aujourd’hui, les restaurants de la Big Easy (surnom donné à la ville pour désigner un mode de vie facile et lent qui contraste avec New York) se font les héritiers de cette tradition. Ils proposent des menus « réveillon » (à prononcer avec l’accent américain svp !) durant le mois de décembre. On y retrouve les plats créoles traditionnels allant des fruits de mer frais au riz et aux haricots, en passant par des tartes et autres crèmes brûlées.

Victoria David

États-Unis – Baltimore

15697019_10211286515658046_1548115746_o

Chants de Noël au marché de Lexington, à Baltimore, Etats-Unis – crédits photo : CrossWorlds / Raphaëlle Efoui-Delplanque

 

A Baltimore, dans le marché de Lexington – marché historique datant de 1782 – les préparatifs de Noël s’interrompent le temps d’un concert a cappella et d’un peu de soul food : poulet et crabe cakes.

Raphaëlle Efoui-Delplanque

Article coordonné par Élise Levy