CrossTips : Des desserts sans farine

Confinement, jour … 46 ? 51 ? 72 ? Avec ce retour forcé au foyer pour une partie d’entre nous, le rapport à la cuisine a pris de nouvelles formes pendant ce confinement. Passer le temps pour certains, occuper les enfants pour d’autres, mais aussi préparer des repas à livrer aux soignants pour certains grands chefs ou volontaires anonymes, trouver comment se nourrir lorsqu’on a perdu sa source de revenus, source de tension dans les ménages, révélateur flagrant de la répartition inégale du travail domestique, gestion difficile des troubles alimentaires… et puis cette excursion pour acheter des provisions, la seule sortie pour certains.

Parfois source de stress, parfois seule bouffée d’air libre. Jusqu’à l’arrivée au rayon farine.

Il m’a semblé que la France entière a fait des crêpes lors de la première semaine de confinement, puis a appris à faire son pain, jusqu’à la disparition des rayons de la précieuse poudre.

La cuisine © CrossWorlds / Amandine Le Bellec

La cuisine © CrossWorlds / Amandine Le Bellec

 

Pas de panique : l’équipe de CrossWorlds vous a préparé quelques CrossTips de desserts sans farine.

À travers ces quelques idées , voyagez avec nous à travers les spécialités locales et les mythes de leurs origines.

Grèce/États-Unis – Cheesecake

Lorsqu’on entend « cheesecake », on pense souvent aux États-Unis, au cream cheese et à New York. Pourtant,des recettes de gâteaux au fromage sont citées dans le De re rustica, une grande encyclopédie sur la vie rurale en Grèce antique.. Selon la légende, on servait un gâteau similaire aux athlètes (notamment pendant les Jeux Olympiques), ou en offrande aux dieux dans les temples. Les invasions romaines l’auraient ensuite exporté en Europe.

On le trouve aussidans la culture slave sous le nom de « vatrouchka », confectionné avec de la faisselle. Les émigrés juifs d’Europe l’ont ensuite emmené avec eux aux États-Unis, où le cream cheese remplace la faisselle pour donner au cheesecake sa forme actuelle.

C’est parce que ce gâteau a tant voyagé qu’on en goûte des variantes un peu partout en Europe notamment sous le nom de « Käsekuchen » en Allemagne et en Alsace, le sernik en Pologne, la tourte au séré en Suisse, ou encore le Saint-Amour en Touraine.

Si vous voulez lui donner un twist du Nord, voici une recette avec des spéculoos (ma préférée).

Amérique du Sud – « Flan » ou crème caramel

Le flan est l’exemple même du dessert qui a voyagé, dont il existe des versions sur chacun des continents. La version française nécessite de la Maïzena, mais sa cousine sud-américaine s’approche plus d’une crème caramel et s’en passe donc.

Recette du « flan mexicain », ou de son cousin portugais ; pasteis de nata, qui nécessite seulement 20g de farine (recette de ducasse)

Danemark (entre autres) – Risalamande

L’un des desserts les plus connus du Danemark est le « Risalamande », une version du riz au lait que l’on sert traditionnellement à Noël. On y glisse même une seule amande entière, qui donne le droit à un petit cadeau à celui qui la trouve, à la manière de notre fève dans la galette des rois.

Difficile d’identifier l’origine du riz au lait, mais il semble qu’il a commencé à se répandre en Europe lorsque le riz y est arrivé, avec la colonisation de l’Inde et du reste de l’Asie. On trouve notamment des versions indienne (à la cardamome et au safran), ou bien turque (cuit au four).

Ici vous trouverez une recette française, marocaine, et enfin danoise.

Amérique du Sud – Dulce de leche

Lui aussi a une histoire mondiale : s’il vient clairement d’Amérique du sud, particulièrement d’Argentine, Chili et Uruguay qu’il a allègrement traversés, une version de l’histoire attribue sa création à un cuisinier de Napoléon qui en nourrissait les soldats. Cela pourrait expliquer sa popularité en Normandie ou encore en Savoie sous le nom de “confiture de lait”.

Par ici les gourmands.

France (mais pas que) – Millefeuille

Encore un dessert dont on ignore l’origine précise. Le millefeuille viendrait de Byzance, où l’on faisait un gâteau à la pâte feuilletée, créé par les Grecs, à la crème au miel et aromatisé à la valériane. Les invasions des siècles qui suivent amènent des recettes similaires jusqu’à la France, qui évoluent pour prendre la couleur locale, comme le pastis gascon par exemple, jusqu’au millefeuille.

Ici vous trouverez une recette (mais en cas de fatigue vous pouvez prendre de la crème pâtissière toute faite…).

Méditerranée – Baklava

Le baklava est répandu dans les pays des anciens empires ottoman et perse ; dans les Balkans, les pays du Caucase, au Moyen-Orient, et jusqu’au Maghreb.
Il existait sous l’empire ottoman une cérémonie lors du quinzième jour du ramadan, lors de laquelle le sultan offrait des parts du dessert aux janissaires, les soldats d’élite de l’empire (cette année, le quinzième jour du ramadan sera le 8 mai).

Ici les étapes pour vous régaler.

D’autres idées en vrac

Tartes aux fruits, et surtout la tarte tatin
Rose des sables
Rochers coco
Panna cotta
Mousse au chocolat
Makrout
Tiramisu
Salade de fruits

 

Laure Vaugeois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *