« Cher journal, j’ai 7 ans et Helsinki prépare Noël »

Notre correspondante en Finlande a imaginé les pensées d’une petite fille de 7 ans à l’approche de Noël. A travers un journal intime, elle raconte la préparation de la fête. La narratrice est fictive mais les traditions réelles et consacrent une place importante aux enfants.

Cher journal,
Le 7 décembre

La semaine dernière Papa m’a offert ce carnet pour y mettre mes pensées.

Je m’appelle Lahja, nous sommes en 2014, j’ai 7 ans et je suis finlandaise. J’habite à Helsinki depuis que je suis née mais mes parents sont tous les deux originaires de Turku. J’ai fait ma première rentrée à la peruskoulu en septembre et je trouve ça chouette pour le moment.

La patinoire dressée devant la gare d’Helsinki accueille tous les enfants dès la sortie de l’école, vers 15h, alors que la nuit est déjà présente. Crédits photo : CrossWorlds/Candice Batellier

La patinoire dressée devant la gare d’Helsinki accueille tous les enfants dès la sortie de l’école, vers 15h. Il fait déjà nuit. Crédits photo : CrossWorlds/Candice Batellier

 

Bref, je commence à vous écrire aujourd’hui car il s’est passé quelque chose de particulier. Ma sœur, Saijaa, a été élue Lucia pour le défilé de cette année. Elle va pouvoir porter la couronne de bougies, samedi prochain, dans toutes les rues d’Helsinki. Je suis très fière car il parait que c’est la plus jolie fille de la ville qui est choisie pour cette cérémonie. Et tous les habitants de la ville peuvent voter ! Après son élection, le maire lui a remis sa robe blanche et la ceinture rouge qu’elle portera. Il parait que j’aurais le droit, moi aussi, de porter une bougie avec toutes les autres filles, en suivant ma sœur.

Ma grand-mère m’a dit que l’histoire de la fête de Sainte Lucie est très ancienne, et elle ne vient pas de chez nous mais de Suède : on allume toutes ces bougies pour repousser la nuit, trop longue en hiver. Ce matin j’ai vu des affiches avec une photo du maire et « Nous aimons Helsinki aussi en Novembre » écrit dessus, mais moi je trouve Helsinki terrible en novembre. Vivement que les vraies premières neiges tombent. Célébrer Sainte-Lucie marque aussi le début de Noël puisque le marché ouvre. Il me tarde! J’aime bien le manège.

Le manège, au centre du marché de Noël, emporte petits ou grands enfants, pour quelques tours sur un air traditionnel. Crédits photo : CrossWorlds/Candice Batellier

Le manège, au centre du marché de Noël, emporte petits ou grands enfants, pour quelques tours sur un air traditionnel. Crédits photo : CrossWorlds/Candice Batellier

 

On va aussi poser des bougies sur les bords des fenêtres de l’appartement et on va faire plein de gâteaux à la cannelle ou au gingembre (pipari) de toutes les formes possibles et inimaginables. J’ai aussi hâte parce qu’on va aller dans notre chalet à côté du lac Saimaa, dans l’Est. Mes cousins vont être là, on va faire du ski de fond et du traîneau avec les chiens et après on ira au sauna pour se réchauffer.

Le 14 décembre

Cette après-midi nous avons été au marché de Noël sur la place du Sénat. Toutes ces lumières, ces boutiques, le grand sapin tout illuminé et le manège juste à côté… Le stand que j’ai préféré c’est celui où il y avait un monsieur qui frappait le fer chaud pour en faire des petits objets.

 

Maman a acheté plein de jacinthes et commence à décorer l’appartement avec. C’est normal, c’est le troisième dimanche de l’Avent, on met toujours des jacinthes : c’est la tradition. Maman dit que « c’est le printemps qui ne va pas tarder à gagner sur l’hiver », mais certains mettent des tulipes rouges selon les goûts. J’adore l’odeur de ces fleurs, elle me rappelle ma grand-mère qui en met toute l’année dans sa maison et les vacances au bord du lac Saimaa.

Dans une semaine, je serai en vacances mais en attendant je dois travailler encore un peu. Je crois que j’aime bien l’Histoire parce qu’on commence à apprendre comment notre pays s’est construit entre la Suède et la Russie. Saviez-vous qu’à l’époque Viking, vers le Xe siècle, la Finlande n’existait même pas ? Au Sud il y avait des Germains venus de Russie ou d’ailleurs et au nord il y avait les Saamis.

J’ai aussi fini ma lettre au Père Noël et je l’ai postée, hier, avec maman. Peut-être que pendant les vacances nous allons aller dans son village à Rovaniemi, en Laponie. Mais le problème c’est que moi, je ne crois plus au Père Noël. Je fais semblant.

Le 21 décembre

Aujourd’hui, c’est le Quatrième dimanche de l’Avent (et le premier des vacances) ! J’écris dans la voiture parce qu’on est partis tôt ce matin. Dans la rue, il y a de plus en plus de gens qui se pressent dans les boutiques. Ils veulent vite finir toutes les courses de Noël pour rejoindre leur campagne familiale. Sur le toit de la voiture, il y a les skis de mes parents, ceux de ma sœur et les miens. Mes grands-parents sont déjà dans le chalet et ont tout décoré.

Le 24 décembre

Aujourd’hui, Maman et Papa profitent des trois jours fériés de Noël pour cuisiner. Ca sent très bon. Moi j’en profite pour aller dans la forêt, j’y croise nos voisins, en raquette ou en ski de fond.

Mais surtout, aujourd’hui, nous avons regardé à la télé le discours de la trêve de Noël de Turku : un monsieur déroule un parchemin et lit un discours qui est le même depuis le Moyen-Âge. Il n’y a eu aucune interruption en dehors des deux Guerres mondiales et de la Guerre d’indépendance en 1917. Dans le discours il ouvre la trêve de Noël et promet de terribles punitions aux fauteurs de trouble. Noël pour nous un temps de calme et de convivialité.

Ensuite nous avons aidé les parents à dresser le grand banquet. Il y a des tartes aux myrtilles, des Karjalanpiirakka au riz au lait, du saumon fumé, de la bouillie d’avoine, du ragout carélien et des brioches au safran, comme chaque année. Il parait que l’on fait ça pour fêter la fin des moissons d’octobre et novembre si celles-ci étaient bonnes. Moi je ne comprends pas vraiment pourquoi on continue de le faire alors qu’il n’y a presque plus d’agriculteurs dans la région, mais ça a l’air de faire tellement plaisir à isoäiti… Ensuite nous avons fait une sieste pour tenir éveillé toute la messe de minuit. Pendant la messe, les lutins sont censés passer déposer les cadeaux autour de la cheminée.

Le 27 décembre

Noël est presque fini mais maman est décidée à nous emmener au village du père Noël ! Nous partons demain et nous prenons l’avion pour aller plus vite. Même si je n’y crois plus, je suis excitée. Je vais faire du renne, visiter tous les ateliers du village et lire la plus loooongue liste de vœux qui est affichée dans le village ! Le record est dans le Guinness book depuis deux ans et la liste mesure près de 4000 m ! Près de 320 personnes de 30 pays l’ont rédigée avec leurs souhaits les plus forts. Mon préféré est celui d’avoir les services du Père Noël 365 jours par an !

Le Père Noël en Finlande. Crédits photo: Flickr/CC/Visit Finland

Le Père Noël en Finlande. Crédits photo: Flickr/CC/Visit Finland

Candice Batellier – dans la tête de Lahja.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *