Hong Kong, planète du vin sous toutes ses facettes

Le vin, 6 pays, 6 regards. Découvrez l’article de notre correspondant en Chine.

Pour défier une concurrence émergente, Hong Kong, devenue la plaque tournante du vin en Asie, diversifie son marché. Vin made in HK, festivals de vins pour femmes… Suivez le guide !  

Il y a un avant et un après 2008, s’accordent à dire tous les négociants en vin de Hong Kong. Cette année-là, le ministre des finances hongkongais Henry Tang décide de supprimer purement et simplement la taxe d’importation sur les vins étrangers dans la petite ville-Etat. Un pari risqué et audacieux pour cet amateur et collectionneur de grands crus dont l’ambition affichée était de faire de Hong Kong un Wine Hub, c’est-à-dire une plaque tournante pour le commerce du vin en Asie.

Un marché riche en opportunités

Dix ans après, le vin coule à flots à Hong Kong ; les importations de vins ont été multipliées par quatre et se chiffrent désormais aux alentours des 65 millions de litres selon le blog IdealWine. Dans le même temps, Hong Kong a réussi à obtenir de Pékin des facilités douanières pour exporter toujours plus de vin vers l’immense marché de la Chine continentale. Tous les feux sont donc au vert le marché du vin à Hong Kong qui profite de l’engouement croissant de la Chine pour ce produit.

Le Wine and Dine Festival, novembre 2017, rendez-vous des amateurs de bons vins

Le Wine and Dine Festival, novembre 2017, rendez-vous des amateurs de bons vins

 

The Urban Project, ou le premier vin 100% hongkongais

Un vin made in Hong Kong, c’est le pari fou que s’est lancé le jeune vinificateur Eddie McDougall, une trentaine d’années seulement et déjà de nombreux prix et distinctions pour la qualité de ses vins. Je lui rends visite à Central, en plein coeur de l’île de Hong Kong, dans les petits locaux de son entreprise The Flying Winemaker.

« Pour moi qui suis né et ai grandi à Hong Kong, c’était très important de pouvoir créer des vins entièrement hongkongais », explique-t-il.

image1

Eddie McDougall, « The Flying Winemaker », a lancé son concept de vin 100% hongkongais. © CrossWorlds / Colin Moriniaux

 

En 2014, Eddie dévoile « The Urban Project », une série de vins directement produits à Hong Kong. Le procédé parait pourtant un peu fou : des grappes de raisins de France, Espagne ou Australie sont choisies avec soin, congelées puis acheminées par bateau jusqu’à l’île de Hong Kong où elles sont décongelées puis vinifiées dans un bâtiment industriel quelque part dans le district d’Ap Lei Chau.

« Nous voulons prouver à tout le monde que de bons vins peuvent être faits n’importe où dans le monde, à partir du moment où l’on possède les bons ingrédients. C’est la planète entière qui est notre vignoble désormais », poursuit le jeune entrepreneur.

Et le plus étonnant, c’est que la méthode d’Eddie fonctionne à merveille ! Les Hongkongais sont très fiers de leur identité et de nombreuses bouteilles « The Urban Project » sont très vites sold out chez les revendeurs de l’île, selon Eddie McDougall. « Les gens accordent de plus en plus d’importance à l’artisanat local », confirme Eddie, en me montrant une bouteille « Sampan » (du nom d’un bateau chinois traditionnel) qu’il est devenu très difficile de se procurer.

Et le goût dans tout ça ? Un vin dont la fermentation s’effectue dans un immeuble de l’île la plus densément peuplée au monde peut-il être considéré comme un grand cru ? « Aucun doute », assure Eddie ; c’est aussi l’avis des juges des Hong Kong House Wine Awards 2017 qui ont récompensé « The Urban Project » en lui accordant la médaille d’or. « Vous pouvez y aller les yeux fermés », sourit Eddie. Difficile d’avoir envie de le croire sur parole uniquement !

image3

Du vin 100% fait à Hong Kong, c’est le pari de The Urban Project. Hong Kong est devenue la plaque tournante de l’exportation du vin en Asie. © CrossWorlds / Colin Moriniaux

 

Hong Kong se distingue aussi par sa volonté d’élargir le cercle des amateurs de vin sur son territoire. Les femmes en particulier y sont de plus en plus nombreuses chaque année à rejoindre des groupes de wine tasting (dégustations de vin) ou à participer à d’autres évènements en lien avec le vin.

L’engouement des femmes asiatiques pour le vin est une constante depuis près de 25 ans maintenant. “C’est au Japon que le mouvement a commencé”, explique Mayumi Tozuka, journaliste et auteure sur la question. Séoul, Taipei, Shanghai, la mode gagne toutes les grands villes d’Asie une à une, et Hong Kong ne fait pas exception à la règle. Depuis deux ans maintenant, un festival féminin du vin à lieu chaque année à Hong Kong à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes.

Organisé par l’important groupe financier britannique Swire, le festival initie les participantes aux ba-ba de la dégustation de vin à travers divers ateliers et conférences. “En raison de leur palais plus délicat, les femmes auraient une analyse plus fine que leurs homologues masculins”, soutient Mayumi Tozuka, alors même que le milieu du vin est aujourd’hui outrageusement masculin. Le Women of Wine Festival 2018 met d’ailleurs en valeur les grands personnalités féminines du vin à Hong Kong, à l’image de Debra Meiburg, une experte renommée vivant à Hong Kong et qui y a ouvert sa propre école d’oenologie.

Au delà de la sphère oenophile, les cheffes d’entreprises et entrepreneuses sont également à l’honneur et profitent du festival pour inciter les participantes à leur emboîter le pas. Randi Lai, CEO de Mcdonald’s à Hong Kong, ou encore Lori Granito, TedX coach, partagent ainsi leur parcours de vie lors de ce festival qui valorise autant les femmes que le vin. “Il y a fort à parier que les femmes prendront de plus en plus d’importance dans le monde du vin”, conclut Mayumi Tozuka.

Colin Moriniaux

Vous avez aimé cet article ? Découvrez l’intégralité des autres productions de notre Regard Croisé en cliquant ici ou poussez votre exploration parmi nos suggestions ci-dessous !

http://crossworlds.fr/regards/en-inde-le-vin-qui-netait-pas-un-alcool/

http://crossworlds.fr/regards/du-temple-de-bacchus-aux-rues-de-beirut-le-vin-heritage-libanais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *