VIDEO — Retour sur notre événement : « La cuisine : ingrédient d’intégration ? »

Vendredi 24 mars, vous êtes nombreux à avoir répondu présents à notre invitation à débattre de la cuisine comme vecteur d’intégration autour d’un dîner afghan : merci ! Du contenu de l’échange à celui de l’assiette, tout était à la hauteur de nos attentes. Nous avons pensé à ceux qui n’ont pas pu se joindre à nous : nous voudrions que les absents puissent aussi découvrir les porteurs de projet invités à discuter.

Intervenants :

Le Baba — Projet lancé en septembre dernier, Le Baba sera bientôt un marché-cantine citoyen réunissant des chefs réfugiés et immigrés souhaitant partager avec les parisiens les petits plats de leurs pays. Mais ce sera aussi un lieu de vie, où nous pourrons tous venir rencontrer les personnes qui font la diversité de notre pays, et découvrir des activités toujours étonnantes.

Chef Massoud — Né dans la province de Baghlan, au nord de l’Afghanistan, Massoud fuit son pays en 2010 sous la pression du gouvernement et des talibans qui le menacent. Après deux mois et demi de route qui le conduiront en Europe, il s’installe à Paris. Massoud se met à la cuisine pour ses frères et ses amis. D’un projet à l’autre, il finit par intégrer l’équipe du Baba.

Meet my Mama — Entreprise soutenue par Kiwanda, l’incubateur de l’association de soutien aux réfugiés Singa, Meet My Mama s’est donné une mission : vous faire découvrir des cuisines typiques du monde entier, préparées et racontées avec amour par celles qu’ils appellent les “mamas”, des mamans d’ici ou d’ailleurs, pleines de talents et de passion.

Eat & Meet — C’est l’histoire de quatre étudiants qui se sont rencontrés au Brésil et en sont revenus avec une conviction : accepter le repas d’un étranger est la première forme de confiance. En transformant des bus en cuisines mobiles, les fondateurs de Eat & Meet veulent promouvoir la culture des réfugiés à travers des événements culinaires.

Le Récho — Projet solidaire et itinérant mené par dix femmes, Le Récho se concrétise par un food truck qui fait le tour des camps de réfugiés d’Europe, pour y créer du lien à travers la cuisine. Elles viennent de s’arrêter à Grande-Synthe, et c’est un succès !

Damien Carême — Maire de Grande-Synthe, où vivent 1700 réfugiés dans le camp de Grande-Synthe. Il vient de publier un livre On ne peut rien contre la volonté d’un homme, écrit avec la journaliste du Monde, Maryline Baumard.

Chef Emad — Originaire de Damas, Chef Emad a appris le français derrière les fourneaux. Il a comme projet d’ouvrir un food truck de cuisine syrienne sur le canal Saint-Martin.

Discussion animée par Clara Wright, notre fondatrice et rédac chef et suivi du dîner aux saveurs afghanes cuisiné par Chef Massoud.

Merci au Petit Bain de nous avoir accueillis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *